Newsletter du 5 décembre 2014

Ce 19 décembre, rejoignez-nous NOMBREUX !

On n’a pas pu vous prévenir avant… car c’était secret… Les organisateurs ne voulaient pas être attendus par un service d’ordre sur le qui-vive, et ils ont bien fait ! Ce 29 novembre, des militant-e-s ont débarqué dans un complexe commercial de Bruxelles pour une action éclair de sensibilisation sur le marché transatlantique. Si vous avez raté cet évènement (ou si vous voulez vous en inspirer pour de futures actions), vous pouvez revoir les images vidéos.

Une grande manifestation contre le marché transatlantique ce 19 décembre

On vous prévient maintenant (ou on vous le rappelle) :

Le 19 décembre prochain,

à l’initiative de l’Alliance d19-20

vous êtes attendu(e) dès 7h00 du matin...

pour bloquer le sommet européen de Bruxelles !

Le lieu de rendez-vous se situe à la jonction de la Rue de la Loi et de l’Avenue de la Joyeuse Entrée (près de l’entrée Schuman du parc du Cinquantenaire).

Participer à cette manifestation est important pour faire savoir au monde politique que NOUS SAVONS CE QUI SE MANIGANCE DANS LES GRANDES NEGOCIATIONS INTERNATIONALES, que NOUS NE SOMMES PAS D’ACCORD et que NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE !!!

C’est pourquoi il faut que nous soyons très très nombreux!

  • Imprimez et distribuez les tracts annonçant la manifestation que vous pourrez trouver ici
  • Enfin, on vous rappelle qu’une pétition européenne est lancée contre les négociations transatlantiques et l’accord de « shopping législatif » pour multinationales entre l’UE et le Canada. Dans certains pays, les seuils voulus par les organisateurs [1] ne sont pas encore atteints. C’est notamment le cas en Belgique (7.151 signatures obtenues sur 15.750 désirées) et en France (38.376 signatures obtenues sur 55.500 désirées). Pour les aider à atteindre leur objectif, vous pouvez signer cette pétition ici !

Merci de votre soutien… et on se retrouve en 2015 pour d’autres actions et mobilisations !


[1] Ces seuils correspondent au nombre de signatures nécessaires, pays par pays, selon les instances européennes, pour valider une Initiative Citoyenne Européenne (un projet, présenté par des citoyens, que la Commission européenne est alors obligée d’examiner). Rappelons que la pétition présentée ici n’a pas été reconnue comme légitime en tant qu’Initiative Citoyenne Européenne, mais qu’elle pourrait l’être prochainement si les organisateurs obtiennent gain de cause devant la Cour de Justice européenne. D’où l’importance d’atteindre les quotas de signatures mentionnés…