Une lettre ouverte contre le transatlantisme envoyée au Formateur et au Premier ministre

Ce lundi 28 novembre, a lieu, à Washington, le Sommet transatlantique annuel, en présence des plus hauts représentants de l’Union européenne et des Etats-Unis.

Un Sommet loin d’être anodin puisqu’il chapeaute la mise en place générale du Marché transatlantique.  Comment ? En définissant les priorités thématiques des négociations à venir, en mettant en place des institutions transatlantiques communes, ou bien encore en scellant des accords historiques.

En attendant l’issue de ce Sommet, dont nous ne manquerons pas de vous tenir informé prochainement, la plateforme contre le marché transatlantique a décidé de ne pas rester les bras croisés:

Interpellation du Formateur

La première initiative est collective (sur une idée du Centre d’Action Laïque) : nous avons décidé de tirer la sonnette d’alarme auprès de nos représentants politiques. Une lettre d’interpellation a été envoyée au Premier Ministre Yves Leterme et au Formateur Elio Di Rupo pour dénoncer les enjeux antidémocratiques de ces accords et l'opacité dans laquelle ils se négocient. Car de nombreuses conséquences sont à craindre pour nos finances publiques et nos systèmes démocratiques, de plus en plus soumis au diktat des marchés…

Débats

Nous avons également communiqué à la presse notre lettre d'interpellation au monde politique.

Ce mardi 29 novembre, à 18h30 sur La Première (radio belge), l’ émission Face à l’Info, présentée par Eddy Caekelberghs, sera consacrée  au Marché transatlantique. Thierry Bodson y représentera la plateforme en présence d’autres invités.

Au-delà de ce débat médiatique, la mobilisation et le travail d’information continuent au travers de conférences (notamment ce jeudi 1er décembre, à 19h00, aux Facultés Universitaires de Namur), comme vous pourrez le constater dans les pages Agenda.

Pour rappel, vous pouvez également nous solliciter si vous souhaitez organiser une conférence dans votre région bruno [dot] poncelet [at] cepag [dot] be (en nous envoyant un e-mail).

Sur Facebook

La plateforme d’opposition au marché transatlantique est sur Facebook. Un moyen facile et rapide de faire connaître la plateforme de mobilisation autour de vous.

Amis français...

Pour conclure, précisons à l’égard de nos amis français signataires de la plateforme que nous aimerions beaucoup pouvoir mobiliser et informer davantage sur ce sujet en France. Pour cela, nous avons besoin de relais. bruno [dot] poncelet [at] cepag [dot] be (N’hésitez pas à nous contacter par mail).